RSS

Porte-bébés

Il est difficile de proposer une liste exhaustive de tous les porte-bébés physiologiques proposés sur le marché actuellement… en voici donc une typologie, qui reste incomplète, et quelques liens qui permettent d’en savoir plus !

Pour faire son choix, l’idéal reste de tester… Mais à défaut, il existe quelques comparatifs sur le web, comme notamment celui que propose le site Porter son Bébé.

On trouve aussi ici et là, au gré des navigations, des comparatifs entre 2 ou plusieurs systèmes de portage en terme d’avantages / inconvénients (exemple avec les poches, slings, hamacs et écharpes sur le site Emporte moi).

D’autres sites proposent des listes plus ou moins complètes de systèmes de porte-bébés physiologiques :

  • La Portebbthèque de Marie compte de nombreux modèles, qui sont tous décrits et commentés par Marie, mais aussi par les commentaires des lecteurs… un incontournable !
  • Le site Porter son enfant présente (et illustre !) grand nombre de porte-bébés :  parfait pour avoir un aperçu rapide, mais néanmoins complet, du sujet.
  • Le blog Papotages autour du portage présente et teste de façon très complète, précise et documentée nombreux systèmes de portage : idéal pour en savoir plus, ou faire son choix !

Les rubriques ou tags« porte-bébéthèque » des blogs de passionnées du portage sont aussi une façon de découvrir des listes d’existants… et de trouver des personnes qui les possèdent et les connaissent ! Deux exemples de porte-bébéthèques bien fournies : A portée de bisous et Bébé’Z’écolo.

Les forums sont une mine d’informations pour parcourir des avis d’utilisateurs sur des produits et des marques bien précis. Une recherche avancée sur Google permet de les identifier.
Par exemple, si vous voulez en savoir plus sur le rebozo, et avoir des avis de connaisseurs / d’utilisateurs, tentez de voir si les forums Doctissimo en ont parlé en tapant la recherche suivante sur Google :

rebozo site:http://forum.doctissimo.fr/grossesse-bebe/Mamans-nature
(mot clé : rebozo, à chercher dans le site cité après « site: »)

… et on trouve ainsi des témoignages !

NB sur les liens qui suivent à propos des modèles de porte-bébés : je privilégie les liens vers les sites des fabricants en direct. A défaut, je renvoie vers un site marchand qui permet de voir le modèle.

Les types de porte-bébés physiologiques

L’écharpe

A tout seigneur, tout honneur, commençons par l’écharpe. Elle reste le plus polyvalent des porte-bébés : elle permet (selon sa longueur) de réaliser tous les types de noeuds, tous les types de portage (devant, côté, hanche, dos), toutes les finitions possibles… C’est aussi probablement l’écharpe qui offre le plus vaste choix de coloris, de motifs et de matières. En outre, avec 2 anneaux, une écharpe courte est vite transformée en sling.  Elle peut aussi devenir hamac au besoin, mais aussi doudou ou couverture d’appoint.

Elle existe en différentes matières et différentes tailles.

Les matières tout d’abord. On peut distinguer deux types d’écharpe, comme l’explique aussi de façon très claire et détaillée le site Porter son enfant – voir aussi pour plus de détails mon billet sur la fabrication d’une écharpe :

  • les écharpes tissées : le tissu est « rigide » et permet de soutenir l’enfant avec une seule épaisseur (noeuds kangourou). Mais ce type d’écharpe permet aussi de réaliser des nouages où plusieurs couches de tissus passent sur l’enfant (croisés). Le tissage peut être de différents types : sergé croisé, sergé simple, jacquard, toile…
    Quelques exemples d’écharpes tissées :
    Lana
    Storchenwiege
    Didymos

    Hoppediz
    EasyCare
    Coté coeur
    Kubeba en sergé croisé
    Bbslen de Babylonia
    Néobulle
  • les écharpes en mailles tricotées (ou écharpes souples ou extensibles) : elles sont adaptées aux nouages enveloppants (3 ou 2 couches de tissus pour maintenir l’enfant). De l’avis de beaucoup, elles sont très agréables lorsque l’enfant est tout petit, mais deviennent moins confortables lorsque celui-ci prend du poids (la limite est ressentie différemment par chacun, et peut être néanmoins assez haute !).
    Quelques exemples :
    Je Porte Mon Bébé
    Lana Newborn
    Bykay
    TricotSlen de Babylonia
    Kubeba maille

Dans tous les cas, la qualité du tissu, mais aussi du tissage, est essentielle. Les tissées doivent être suffisamment rigides pour assurer un bon maintien, et suffisamment souples pour garantir le confort du porteur, et du porté. Les tricotées doivent maintenir correctement l’enfant tout en ne se détendant pas trop au cours du temps. C’est ce qui fera la différence entre une bonne écharpe, utilisable, et une mauvaise qui sera rapidement remisée au placard pour son inconfort !

Par ailleurs, pour un objet qui sera en contact direct, et probablement très régulier avec bébé, et l’intérieur de sa bouche, autant être attentif aux traitements subis par le tissu… et privilégier les procédés les plus naturels possibles et exempts de teintures ou autres produits chimiques nocifs. Il existe des labels ou normes auxquels on peut se référer (par exemple l’Oko Test).

Les longueurs varient également : on en trouve de 2,50m à plus de 5m. Là encore, le choix se fera en fonction de ce qu’on veut en faire, et du gabarit du ou des porteur(s). On lit beaucoup que les écharpes les plus longues sont celles qui permettent de tout faire, et qu’elles sont donc plus polyvalentes. C’est vrai, mais faire un kangourou avec une écharpe de 5m, ce n’est pas franchement pratique avec les mètres de tissu qui pendent de chaque côté… Là encore l’idéal reste de tester avant d’acheter, voire de pratiquer un peu pour « sentir » les nouages, et donc les longueurs, que l’on préfère (voir aussi mon billet sur le BA ba du portage).

Niveau largeur, les écharpes font généralement 70cm. Certaines, plus courtes (comme la Sleepy Wrap), ne seront adaptées qu’aux tout-petits.

Enfin les finitions (extrémités en pointe ou non, ourlets, signe qui marque le milieu…) peuvent beaucoup varier d’une marque à une autre. Ce sont aussi ces détails qui feront qu’une personne aura un coup de coeur pour un modèle et non un autre !

Slings

Les slings sont composés d’une écharpe courte, et de 2 anneaux cousus – ou non. C’est un portage asymétrique (une seule épaule supporte le poids), qui peut être utilisé pour porter devant, sur le côté ou dans le dos. Là encore le blog Papotages autour du portage nous propose un billet très complet sur la question.

Il faut aimer le portage asymétrique bien sûr… et supporter la pression des anneaux sur l’épaule (certains n’apprécient pas). C’est un portage qui est très physiologique, car il permet un véritable soutien du dos pli par pli, tout en étant très rapide à installer.

A noter : avec une paire d’anneaux, assez peu onéreuse (autour de 6 euros la paire), il est possible de réaliser un sling avec une écharpe courte (les anneaux peuvent être achetés par exemple chez Melicott, Ar Brinic, Kubeba, Mille et un porte-bébés ou encore chez BébéLoulou).

Quelques exemples :

Bbsling de Babylonia
Didysling

Ringsling de Storchenwiege
Les slings Kubeba
Bulline de Neobulle
Ring sling d’Hoppediz
Le porte Calllin de la Leache League

Porte-bébés chinois (ou mei-tei)

Les porte-bébés d’inspiration chinoise, ou mei-tei sont constitués d’un rectangle de tissu qui se place sur le dos de l’enfant, et de lanières à nouer aux 4 extrêmités du rectangle. Il en existe de différentes sortes comme l’explique ce billet très complet et documenté du blog Papotages autour du portage.

En bref le choix du modèle dépendra des usages prévus… et des sensations du porteur. Des lanières rembourrées seront pour certains synonymes de confort quand d’autres n’aimeront pas cette sensation.

Les possibilités de réglage du tissu sur le dos de l’enfant étant limitées, c’est un portage à conseiller à partir du moment où l’enfant tient correctement son dos.

Quelques exemples :

Hop tye de Hoppediz
Lana mei tei

Bbtai de Babylonia

Chinados Lunes et lutins

Mama Koala
Les mei-tei Kubeba
Le chinado Neobulle

Il en existe bien d’autres, de fabrication perso sur moults blogs, mais aussi à l’international… On les découvre au gré des navigations sur internet.


Les porte-bébés préformés (aussi appelés porte-bébés physiologiques)

Les porte-bébés préformés reposent aussi sur un portage physiologique… les noeuds – et la finesse des réglages – en moins. Plus faciles à prendre en main, ils mettront davantage en confiance ceux qui craignent de manipuler une écharpe. Ils sont aussi bien pratiques pour un portage où il faut régulièrement mettre et enlever bébé. Les préformés sont très semblables aux porte-bébés asiatiques, à la différence des lanières qui ne se nouent pas mais se clippent. Certains modèles hybrides sont néanmoins difficiles à classer dans l’une ou l’autre catégorie, les principes étant similaires.

Ils permettent généralement le portage devant et dans le dos, parfois sur le côté. La poche préformée ne peut pas être réglée finement, ils ne conviennent donc qu’à partir du moment où le bébé tient correctement son dos. La plupart proposent des adaptateurs spéciaux pour pour pouvoir être utilisés dès la naissance, et pour lesquels j’ai les plus grandes réserves. En effet ces dispositifs reforment souvent un harnais qui suspend l’enfant par les parties génitales à l’intérieur de la poche, et de toute façon ne permettent jamais de soutenir le dos encore entièrement non musclé du bébé.

Par ailleurs il est impossible de varier les positions des sangles ou encore la hauteur de l’assise de l’enfant de façon fine, ce qui peut gêner certains porteurs qui adoreront… ou détesteront les sensations avec l’une ou l’autre marque.

Les « gadgets » associés varient aussi : une poche de rangement, un capuchon anti-pluie, ou encore des étriers…

Quelques exemples :

Ergobaby
Manduca
Patapum

Yamo

Scootababy
BabyCarrier de Storchenwiege

Boba

Bondolino d’Hoppediz
Beco
Weego
Close baby carrier (un peu hybride… ressemble à une écharpe, mais avec des anneaux au dos pour le réglage)

Poches de portage ou porte-bébés tube

Il s’agit simplement d’un tube de tissu. On peut dire que c’est un sling… mais sans anneaux, ou encore une écharpe fermée sur elle-même. La poche s’utilise d’ailleurs de la même façon qu’un sling, la possibilité du réglage pli par pli en moins. C’est un système très rapide à installer (pas de noeuds, et même pas d’anneaux : il n’y a qu’à enfiler), peu encombrant, mais moins physiologique que le sling (car pas de réglage fin). Son principe repose sur un portage asymétrique.

Un porte-bébé du quotidien donc, qui convient mieux aux bébés plus grands et pour de courtes durées. Il est possible de positionner l’enfant dans de multiples positions, plus ou moins orienté vers le porteur, plus ou moins vertical… Attention donc à respecter au mieux les règles de sécurité tout en privilégiant une position correcte, notamment en évitant le portage en berceau pour favoriser les positions verticales.
En outre il faut être attentif au choix de la taille… car la poche n’est pas réglable, il n’est donc pas forcément évident de trouver un modèle qui nous va vraiment ! Ce système a généralement l’avantage d’être assez peu cher (encore moins quand on le fait soi-même : cf. plus bas).

Elles sont peu répandues en France (on en trouve aussi sous le nom de porte-bébés hamac), en revanche on en parle beaucoup en Amérique du Nord.

Quelques exemples (à noter que l’on en trouve beaucoup à l’étranger, en tapant « pouch sling » dans un moteur de recherche) :

Les bébé tubes de bébésouleil
Wallaboo
Lorybelle
Ti-wawita
Le baba sling

Le blog Maternage Proximal en parle, et donne les liens vers les explications pour le faire soi-même… C’est en effet sans doute parmi les système les plus simples à coudre (les tuto ne manquent pas sur le web, comme ici ou encore ici – voir aussi ce billet du blog A portée de bisous qui liste des tuto en français et en anglais sur le web) !

A noter que l’on trouve aussi dans le commerce des systèmes qui combinent deux tubes (on en enfile un sur chaque épaule) et généralement présentés comme des écharpes sans noeuds. Je ne trouve pour ma part pas d’avantages à ce type de système, qui n’est pas du tout réglable.

Exemples :

CarryMe de Amazonas
En’balade de Pinjarra

Présentation du CarryME sur Naturabebe

Autres porte-bébés du monde

Les autres porte-bébés du monde sont très divers : le site Porter son Enfant parle des laotiens, des pagnes africains, des rebozos… Il existe aussi des podeagi coréens et bien d’autres modèles locaux encore.

Les inclassables

Et puis il y a des inclassables… comme le tonga par exemple, style « filet à provision », qui est un peu un « troisième bras » dans la mesure où il soutient l’enfant mais sans permettre au porteur de la lêcher totalement… Très pratique pour un portage d’appoint, ou lorsque l’enfant commence à réclamer sans cesse à monter / descendre.

Et puis signalons également l’écharpe qui permet de prendre sa douche, d’aller à la piscine ou à la mer avec bébél’AQUAcarrier de Bykay (visible ici sur le site Bébéportage).

Publicités
 

Une réponse à “Porte-bébés

  1. Mastacloue

    octobre 17, 2012 at 12:46

    Rooh, quelle exhaustivité, c’est merveilleux! Merci!!

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :