RSS

Nouages

On ne le répètera jamais assez, mais l’idéal pour bien porter son bébé est de prendre le temps de participer à un atelier de portage avec une personne expérimentée, qui saura transmettre les bons gestes, les éléments à vérifier, et les consignes de sécurité. Car parler de serrage pli par pli, de tension du tissu, de réglage de l’ourlet, ou voir des gestes en vidéo, c’est déjà très bien, mais ça ne remplace pas les explications réelles, et surtout le ressenti, la compréhension concrète du geste encadré par une connaisseuse, qui permettra de le reproduire en toute confiance, et en toute sécurité.

Mais une fois les bases acquises en formation, il peut être très utile de disposer de mémos, pour refaire des nœuds déjà vus, ou en tester d’autres. J’ai rassemblé ici quelques valeurs sûres qui permettent de retrouver des vidéos et des pas à pas de bonne qualité.

Source : Brighton Sling Babies, LickR (licence CC)

Les références incontournables en matière de pas à pas et de vidéos de portage

Quelques sources pour trouver des listes de liens sélectionnés

Ma sélection personnelle : description des types de nouages et liens

Je me suis également fait ma propre sélection pour chaque type de nœud, chaque type de geste… Aussi je vous propose ensuite, par catégorie, un petit descriptif, et des ressources en ligne pour aller plus loin. J’ai choisi pour chaque « grand » nœud un seul pas à pas et/ ou une vidéo, afin de me permettre de trouver rapidement, quand j’en ai besoin, un rappel sur tel ou tel nouage… C’est une sélection personnelle, des liens que j’ai trouvés les plus clairs, et qui complètent (ou re-citent d’ailleurs) les incontournables cités plus haut.

A noter : pour la définition et des illustrations sur chaque type de nouage, on peut aussi consulter le site Porter son enfant.

Les kangourous

Il s’agit des nœuds réputés les plus physiologiques : bébé est enveloppé dans une seule poche de tissu, qui est ajusté autour de son dos, pli par pli. Moins de risque « d’écraser » le dos qu’avec un croisé, mais également peu de chance de le laisser se tasser (si le nouage n’est pas assez ajusté alors le bébé « décapsule » – c’est-à-dire que le pan de tissu sous ses fesses se démet).

Ainsi en théorie, un kangourou bien fait est le top du nœud… et un kangourou mal fait ne tient pas, ce qui encouragera le porteur à réajuster son nouage (à noter, pour les angoissés, que le risque de chute pure et directe est quand même très limité car le bébé est maintenu de toute façon par un pan de tissu passant sur ses jambes : le porteur a largement le temps de réagir si la poche se défait…).

Mais il s’agit aussi des nouages réputés les plus techniques.

Pour en savoir plus, voir (comme d’habitude !) le beau billet du blog papotages autour du portage (avec des liens vers des pas à pas et des vidéos en bas – attention le billet date de 2008 et certains liens sont cassés).

Ma sélection :

Le kangourou devant :

Le kangourou hanche :

Le kangourou dos :

  • un pas à pas (démarrage en cigogne, qui peut être remplacé par une autre technique de mise au dos, et nouage en sac à dos, nœud final sur le ventre)
  • une vidéo

A voir aussi : le mode d’emploi des écharpes Storchenwiege qui propose des pas à pas en pour les 3 nœuds kangourou.

Source : notice Storchenwiege

Les hamacs

Il s’agit de nœuds asymétriques : une seule épaule porte. On forme un hamac de tissu dans lequel viendra s’installer l’enfant (position verticale ou position berceau). Plus rapides à installer que les kangourous, ils sont en revanche moins faciles à régler finement. Et puis, pour le porteur, il faut aimer les sensations du portage asymétrique !

Le billet du blog Papotages autour du portage présente les hamacs et les principaux nouages de cette catégorie (avec les liens vers des vidéos à la fin).

Ma sélection :

Le hamac hanche (simple) :

Le hanche réglable (ou hanche à boucle) :

Fabrication d’un sling – et portage en sling

Deux anneaux permettent de transformer une écharpe courte en sling… Pratique, et économique ! On peut acheter des anneaux par exemple chez Melicott, Ar Brinic, Kubeba, chez Mille et un porte-bébés ou encore chez BébéLoulou (autour de 6 euros la paire généralement).

Comment procéder ?

  • une vidéo (en anglais, ce qui n’est pas gênant pour observer le geste !)

A noter aussi qu’avec une écharpe longue et un seul anneau, on peut faire un hanche réglable (cf. plus haut).

Le billet de Papotages autour du portage sur les slings est – bien sûr – une référence sur la question.

Il renvoie notamment et entre autres vers le manuel Storchenwiege pour l’installation d’un bébé dans un ring sling. Parfait pour voir les différentes positions de l’enfant et le positionnement correct des anneaux (ce qui marche pour un sling cousu est valable aussi avec un sling non cousu…). Les 3 positions, devant, sur la hanche et dans le dos sont présentées ; ainsi que la position d’allaitement (couchée donc).

Les double hamacs

Je ne les classe pas avec les hamacs car le portage n’est pas asymétrique… Deux pans de tissus passent sur le dos de l’enfant et le porteur porte sur les deux épaules. Ce n’est pas un croisé car l’enfant reste néanmoins assis dans le hamac formé par le tissu, il n’y a pas de croisement des pans sous ses jambes.

Ils sont décrits en fin du billet de papotages autour du portage sur les hamacs.

Ma sélection :

Le double hamac dos (2ème hamac déployé du bas vers le haut, un pan de tissu recouvre la poitrine du porteur) :

Le double hamac simple (ou double hamac inversé, le 2ème hamac est déployé du haut vers le bas) :

  • je continue à chercher…

A noter : rien n’empêche de faire un double hamac sur le ventre… au lieu d’un croisé. Il suffit d’installer l’enfant dans le hamac et de ne pas faire passer le tissu en croisé sous ses jambes. Cette vidéo compare croisé simple et double hamac ventral, et celle-ci donne directement le double hamac ventre.

Double hamac avec écharpe souple (ça marche aussi sans poupée devant !)

Les croisés

Les croisés sont les nœuds les plus répandus : ils rassurent car le tissu est croisé sous les jambes de l’enfant… ce qui est en fait un risque de forcer l’écartement des jambes, quand les 2 ou 3 pans de tissus passant sur le dos de l’enfant risquent d’écraser la colonne (nouages plaquants et non suspendus) au lieu de maintenir son arrondi naturel. Néanmoins ce sont des nœuds faciles et rapides à installer, qu’il faut veiller à ajuster correctement pour que le portage reste physiologique.

Il y a deux types de croisés : les croisés simples (2 pans de tissus sur le dos de l’enfant, croisés sous les jambes), et les croisés enveloppés (une poche supplémentaire par rapport aux croisés simples).

Pour plus de détails, voir le billet sur les croisés de Papotages autour du portage.

Ma sélection :

Croisé simple devant :

Croisé enveloppé devant :

Croisé enveloppé dos :

Croisé côté :

Source : photo Murielle Favre (www.portersonenfant.fr)


Passer un enfant sur le dos

Beaucoup n’osent pas franchir le cap du passage dans le dos… il existe plusieurs méthodes néanmoins, à chacun de choisir celle qui lui convient le mieux et le sécurise le plus. Et bébé a aussi son mot à dire 😉

La cigogne (ou le balluchon) : peut-être la plus sécurisante, car on forme une poche avec l’écharpe avant même de passer bébé dans le dos.
–> Visible en vidéo ici (avec une écharpe souple mais le principe est toujours le même)

L’ascenseur (je ne sais pas si c’est son nom officiel ?) : la méthode est très sécurisante également, puisque l’enfant est installé dans l’écharpe, sur un fauteuil ou un canapé, et le porteur s’assoit devant lui pour faire passer les pans de l’écharpe sur ses épaules et le « hisser » en se levant.
–> C’est la première méthode expliquée ici

Le voltigeur : peut-être la plus impressionnante, mais c’est ma préférée. La mise en place est rapide, bébé bien maintenu par les épaules : c’est le geste qui m’est le plus naturel.
–> C’est la dernière méthode expliquée ici (en bas de page donc), elle est aussi visible ici

– Le passage de la hanche au dos : cela consiste à faire glisser bébé de la hanche vers le dos, en le faisant passer sous son bras.
–> On peut voir la façon de procéder ici (départ avec bébé installé dans l’écharpe) ou ici (écharpe nouée à la taille du porteur pour être déployée une fois bébé installé dans le dos)

On trouve également sur ce site certaines de ces méthodes… et d’autres. J’ai aussi trouvé des vidéos où on faisait passer bébé tête à l’envers au dessus de la tête du porteur… mais je ne suis pas vraiment convaincue par la technique.

Echarpes tricotées (ou extensibles)

Ici je ne détaille pas les nouages : toutes les vidéos de référence sur le site de Je Porte Mon Bébé !

Publicités
 

4 réponses à “Nouages

  1. Marie

    mars 19, 2011 at 21:02

    J’ai regardé en diagonal… Je te piquerai un ou deux liens mais pas plus 😉 Pas fan notamment du kangourou ventre par E.S. (« manches » trop longues, écartement artificiel des hanches…). Merci néanmoins pour cette collecte comme toujours de grande qualité 🙂

     
    • laurenceld

      mars 19, 2011 at 21:15

      Tu as raison pour le kangourou. J’y suis pas retournée depuis que j’ai mis la page en ligne en juillet… comme quoi mon avis a évolué depuis 😉 Encore un truc à remettre à jour.

       
  2. Sophie

    septembre 19, 2013 at 22:19

    Bonjour, suite à un atelier de portage, on m’a conseillé votre site pour les conseils de portage en double hamac et sur la hanche (hanche à boucle). Je n’arrive pas à me rendre sur vos vidéos ni sur vos pdf, est-ce normal?
    Merci,

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :