RSS

Sécurité

La sécurité de nos bébés est, tout naturellement, une préoccupation majeure des parents, quand il est porté comme dans tout autre situation de la vie.

Il est important de rappeler que dans l’écharpe, comme ailleurs, le bébé reste sous la surveillance et la vigilance de l’adulte qui en a la charge.

Quelques règles à respecter pour porter en sécurité

– Avoir une écharpe ou un porte-bébé de bonne qualité, adapté à l’âge et au tonus du bébé. Il est indispensable de respecter les préconisations du fabricant mais aussi de s’assurer que le matériel utilisé est homologué…

– Mettre le bébé dans une position correcte (cf. page sur ce sujet) :
* Un bon soutien du dos permettra un bon soutien de la tête (qui ne doit pas être coincée : cf. point suivant) : celle-ci ne doit en aucun cas s’affaisser sur sa poitrine. Les anglo-saxons utilisent l’expression « chin to chest » (menton contre poitrine) : quand le menton « tombe » sur la poitrine, c’est signe qu’il faut redresser l’enfant car la tête n’est pas maintenue et cette position diminue la capacité respiratoire (un adulte peut faire le test pour le constater !)
* Il faut absolument privilégier les positions verticales, et elles sont obligatoires en cas de reflux ou après une tétée. Les positions en berceau n’apportent aucun avantage, voire sont dangereuses : elles sont donc à éviter.
* Il est déconseillé de porter bébé face au monde. La position n’est pas physiologique (colonne contre ventre, la colonne du bébé est forcément tassée), et elle est sur-stimulante pour l’enfant qui n’a aucun moyen de « repli » vers une figure sécurisante. Sans compter qu’en cas de chute ou choc divers… c’est le bébé qui assurera le rôle de pare-choc. Le site de l’AFPB l’explique et l’illustre (voir aussi leur plaquette sur la question).

– Ne pas coincer la tête du bébé et veiller à ce que les voies respiratoires soient dégagées. On ne couvre pas la tête de l’enfant dans un vêtement, sous un pull, dans un manteau… Il faut qu’il y ait une circulation d’air autour de son visage.

– Placer les bras de bébé à proximité de sa bouche, et non le long de son corps (cela lui permettra d’adopter une meilleure position et d’exercer au besoin son réflexe de succion) .

– Ne pas trop couvrir l’enfant : la chaleur du porteur lui est transmise, et l’écharpe doit être considérée comme une couche de vêtement pour l’enfant. L’idéal, pour le porteur comme pour le porté, est de se vêtir de matières naturelles relativement fines, et de se couvrir chaudement au besoin par dessus l’écharpe.

– Tenir compte des conditions météorologiques et adopter en écharpe les conseils de bon sens formulé selon les cas : s’il fait chaud, bébé doit être régulièrement réhydraté, et protégé du soleil (crème solaire sur les parties exposées, chapeau), il faut aussi privilégier les nouages où un seul pan de tissu l’enveloppe ; s’il fait froid, penser à protéger les extrémités (gants, jambières, bonnet) (cf. les conseils sur le portage en toutes saisons)

– Rester attentif au bébé et à son comportement : contrôler la situation chaque fois qu’il manifeste son inconfort, s’assurer régulièrement qu’il est toujours bien installé… Il faut écouter son instinct et ses sensations également : si le noeud se défait, que la position devient désagréable, ne pas hésiter à s’arrêter pour refaire le nouage.

– Ne pas oublier qu’on est « équipé » d’un bébé : les activités comportant des risques de chutes ou de chocs sont à bannir. Attention aussi aux passages des portes, et des autres lieux étroits… et puis s’assurer que l’on est en état de porter, en restant vigilant.

– Se rappeler qu’un porte-bébé n’est qu’un porte-bébé… et pas un siège auto par exemple. Il ne doit être utilisé QUE pour transporter bébé, à pieds.

Il serait naïf de croire qu’un enfant dans l’écharpe est à l’abri de tous les dangers : il est toujours envisageable que le porteur tombe, ou subisse un choc, quel qu’il soit. Il peut aussi provoquer une chute de l’enfant lors de la mise en place de l’écharpe… Ou le bébé peut être victime, dans un porte-bébé comme ailleurs, d’une mort subite du nourrisson. C’est pourquoi comme dans toute autre circonstance de la vie l’adulte qui a la charge du bébé doit rester attentif et vigilant.

Les dangers du portage ?

En 2010, le thème de la semaine internationale du portage a été celui de la sécurité. Plusieurs accidents aux Etats-Unis ont conduit à ce choix, pour rappeler qu’il y a portage et portage… J’ai consacré plusieurs billets à ce thème, avec pour commencer un rappel des événements qui ont amené les organisateurs à insister sur le sujet de la sécurité ainsi qu’une traduction des règles de sécurité données par Babywearing international. J’ai ensuite publié deux textes suivant l’actualité sur ce thème : ici puis ici (on trouvera en outre dans ce dernier billet d’autres sources, en anglais, donnant des consignes pour un portage en toute sécurité).

Quelques ressources complémentaires

Publicités
 

Une réponse à “Sécurité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :