RSS

Portage et sécurité

27 Sep

Le sujet est dans l’air du temps… puisque, comme nous le savons, il s’agit du thème de la Semaine internationale du portage qui aura lieu du 6 au 12 octobre prochain. Organisé par Babywearing International, l’événement a pour slogan en anglais « Safe babywearing : enjoy the benefits », traduit en français par « Goûtez les bienfaits d’un portage en toute sécurité ».

Le choix de ce thème n’est pas surprenant… j’en parlais dans mon dernier billet des actus du portage. Un petit rappel des faits, qui méritent bien finalement de faire l’objet d’un sujet à part :

C’est le thème de la sécurité qui a été retenu cette année pour la semaine du portage. On comprend mieux pourquoi en lisant ce billet du blog Sling Lady… qui explique qu’aux Etats-Unis, les pouvoirs publics (par la voix du US Consumer Product Safety Commission dans un communiqué du 12 mars dernier) ont mis en garde contre les dangers du portage, qui implique, pour être sûr, que les voies respiratoires du bébé soient dégagées et que le porteur contrôle régulièrement son enfant. Plusieurs modèles ont ensuite été explicitement désignés comme dangereux (comme celui-ci). Un encouragement pour tous les professionnels à répandre des pratiques responsables, sécuritaires, et à mettre en garde contre certains produits qui ne font que surfer sur la mode du portage… sans se soucier de la sécurité de l’enfant. Certains industriels jettent en effet le discrédit sur le portage et mettent en danger la pratique dans son ensemble. Aux Etats-Unis toujours, s’est formé un groupement de sociétés impliquées dans le portage, le Baby Carrier Industry Alliance, qui a notamment pour but de promouvoir les bonnes pratiques en matière de portage.

On imagine bien les conséquences d’un tel avertissement, émanant des pouvoirs publics. Dans l’esprit de beaucoup, cela signifie que le portage est dangereux. Et qu’il vaut mieux l’éviter. Une réaction compréhensible, mais sans doute excessive… Le Consumer Product Safety ne dit pas que le portage est dangereux, mais que certains porte-bébés ou modes de portage le sont. Je ne suis pas sûre que l’information soit clairement arrivée jusqu’en France, en tout cas auprès du « grand public » des parents porteurs. Nous sommes peut-être encore dans la phase « tout beau » du portage… Alors, entre inconscience et paranoïa, où placer le curseur ?

J’ai consacré une page à la question de la sécurité en matière de portage. Elle rassemble plusieurs règles dictées par des associations de portage ou des fabricants, et de ce que j’ai ressorti de mes lectures et de ma formation de monitrice. Mais les pratiques, les recherches et les réflexions évoluent constamment. ce qui est positif à mon avis : cela prouve qu’on s’interroge sur nos pratiques, et que nous sommes soucieux de nous perfectionner.

Oui, mais en dehors du microcosme des associations et des réseaux de portage, ces informations arrivent-elles jusqu’aux parents ? Rien n’est moins sûr… Car il y a ceux qui achètent un porte-bébé, et lisent le mode d’emploi (ou pas) pour l’oublier aussitôt. Et quand bien même, si certaines positions conseillées dans le mode d’emploi sans avertissement sont remises en cause ensuite, qui viendra informer les parents ? C’est ce qui se passe avec la position du berceau, de plus en plus déconseillée (mauvaise position des hanches et mauvaise oxygénation du bébé, sans parler des risques de la position horizontale pour les bébés souffrant de troubles gastriques). Certains fabricants ont à coeur de mettre à jour leurs conseils, et leurs vidéos de présentation… c’est le cas de Je Porte Mon Bébé, qui me semble particulièrement soucieux de transmettre un portage sûr et de qualité. Oui, mais là encore, qui ira visiter le site et consulter les vidéos régulièrement pour vérifier que rien n’a changé ? Il y a aussi les parents qui prennent la peine d’assister à un, voire plusieurs ateliers. Cela règle le problème des consignes de sécurité (pour peu que la monitrice l’aborde, sérieusement, au cours de l’atelier…) au moment où les parents y assistent, mais pas celui de la mise à jour des connaissances.

On ne peut pas s’attendre à ce que l’info arrive aux parents sans qu’ils viennent la chercher… mais en l’état, où venir la chercher ? Je n’ai pas connaissance d’une instance fédératrice qui centraliserait l’état des connaissances et des recherches, et les consignes de sécurité en France… Il y a des réseaux de formation, des sites d’association, des sites de fabricants, mais pas de source référente, unique, à laquelle pourraient se référer les parents qui se soucient de ces questions. J’ai l’impression que c’est ce qu’ont tenté de mettre en place les Etats-Unis avec le Baby Carrier Industry Alliance, dont je parlais plus haut. Les membres sont des fabricants, on pourrait donc craindre que des intérêts commerciaux viennent perturber la diffusion d’une information juste… Mais je ne le pense pas, car déjà ils sont plusieurs, et qu’ensuite ce n’est dans l’intérêt de personne. C’est une initiative à suivre, et dont il faudra peut-être s’inspirer (pour le moment le site internet ne propose que très peu d’infos). Babywearing International travaille également dans ce sens, et a mis en ligne une liste de consignes de sécurité (cf. traduction plus bas).

Cette réflexion m’a été inspirée par la lecture de ce post sur Aufeminin, qui parle de l’article paru sur portage et sécurité dans le dernier numéro de Grandir Autrement, qui apparemment aborde les points suivants : ne pas couvrir la tête de l’enfant, ne pas mettre ses pieds dans l’écharpe et éviter la position berceau. Il m’a fait réaliser de façon très concrète à quel point les parents peuvent se sentir « trahis » par une mauvaise information, ou non actualisée… qui met leurs bébés en danger alors qu’ils peuvent avoir pris toutes leurs précautions pour l’éviter.

Finalement, la question du portage et de la sécurité est l’affaire de plusieurs acteurs :

– les fabricants, qui se doivent de proposer des produits sûrs, testés, basés sur une véritable étude de la physiologie du bébé et du porteur

– les parents, qui doivent être attentifs aux produits qu’ils achètent, à la façon dont ils les utilisent, et à s’informer sur les bonnes pratiques

– les associations et monitrices de portage, qui ont la responsabilité d’être un véritable relais d’information et d’intégrer les questions de sécurité dans leurs ateliers

Consignes de sécurité sur le site Babywearing International

J’en reviens à la Semaine du portage. Le site Babywearing International formule des recommandations sur son site en matière de sécurité. Je vous en propose une traduction (avec votre indulgence, je ne suis pas traductrice ;-)) :

Le portage est-il sûr ?

Quand il est réalisé correctement, le portage d’un bébé dans un porte-bébé peut être plus sûr qu’un portage à bras. Votre porte-bébé n’a pas les muscles qui fatiguent, il n’a pas des bras qui ont le réflexe de se tendre pour rétablir votre équilibre ou vous rattraper quand vous tombez. Mais, comme avec tout ce qui touche aux enfants, il est d’une importance primordiale d’avoir de bonnes pratiques, sûres. Cet article formule beaucoup de conseils de sécurité, mais aucun guide ne peut anticiper n’importe quelle circonstance. Vous êtes responsable de la sécurité de votre enfant comme de la vôtre.

Quelque que soit le porte-bébé que vous choisissiez, apprenez à l’utiliser correctement, et gardez toujours en tête la question de la sécurité.

Quelques règles absolues

1. Assurez-vous que votre bébé peut respirer. Les porte-bébés permettent aux parents d’avoir les mains libres pour faire autre chose.. mais vous devez toujours rester actif dans le portage de votre enfant. Aucun porte-bébé ne peut s’assurer que votre bébé peut respirer : c’est votre travail.

a/ Ne laissez jamais un enfant être porté, tenu ou placé de telle sorte que son menton soit replié sur sa poitrine. Cette règle s’applique aux bébés tenus dans les bras, dans des porte-bébés, dans des siège-autos ou dans toute autre position assise ou situation quelconque. Cette position peut diminuer la capacité du bébé à respirer. Les nouveaux-nés n’ont pas un contrôle musculaire leur permettant d’ouvrir leurs voies respiratoires. Ils ont besoin d’un bon soutien du dos dans leur porte-bébé afin qu’ils ne s’affaissent pas dans une position menton contre poitrine.

b/ Ne laissez jamais le visage ou la tête de votre bébé être couverts de tissu. Couvrir sa tête et son visage peut conduire le bébé à « re-respirer » le même air, ce qui est dangereux. De même couvrir sa tête et son visage vous empêche de pouvoir le surveiller. Assurez-vous toujours que l’air circule autour de votre bébé. Vérifiez fréquemment.

2. Ne faites pas de jogging, de course à pieds, de sauts sur trampoline ou toute autre activité qui provoquera un mouvement ou des secousses du même ordre. « Ce type de mouvement peut endommager le cou du bébé, sa colone, et / ou son cerveau » explique l’Association Américaine de Chiropractie.

3. N’utilisez jamais un porte-bébé quand vous conduisez une voiture. Les porte-bébés n’apportent aucune des protections que procure un siège-auto.

4. N’utilisez que des porte-bébés adaptés à l’âge et au poids de votre bébé. Par exemple, les sacs dorsaux peuvent être utiles pour faire de la randonnée avec des bébés plus vieux et plus grands, mais ne sont pas adaptés à des bébés qui ne peuvent pas s’assoir tout seuls pendant de longues périodes. Les porte-bébés ventraux sont généralement conseillés pour un poids compris entre 8 et 20 pounds (3,6kg à 9kg environ) : des bébés plus petits pourraient glisser hors du porte-bébé, et des bébés plus grands causeront sans doute des douleurs dorsales chez le porteur.

Quelques consignes pour la sécurité au quotidien

1. Vérifiez régulièrement votre porte-bébé pour vous assurer qu’il est en bon état. Vérifiez le tissu, les coutures, les boucles ou autres attaches. Faites-le chaque fois que l’utilisez pour éviter d’endormir votre vigilance. N’utilisez pas un porte-bébé s’il n’est pas en bon état.

2. Quand vous utilisez un porte-bébé en extérieur, vérifiez que votre bébé est bien installé en utilisant des surfaces réfléchissantes – comme les fenêtres des voitures ou des magasins, comme miroirs, mais aussi en vérifiant sa position avec vos mains, ou en sollicitant l’aide d’une autre paire d’yeux.

3. S’il y a des choses que vous ne devez pas faire pendant la grossesse à cause des risques de chutes, ne le faites pas quand vous portez votre bébé. Par exemple le risque de chute augmente quand vous montez à une échelle, montez à cheval, faites du vélo, ou du skate-board. Le risque de chute augmente également sur des surfaces glissantes comme celles que vous pouvez trouvez si vous faites du bowling, du bateau ou de la spéléologie. Quand un bébé est dans le ventre de sa mère, il y est protégé de l’intérieur, mais un bébé dans les bras ou un porte-bébé n’a pas cette protection.

4. Si vous devez porter des vêtements de protection pour faire une activité, vous devez éviter de la faire en portant votre bébé. Les porte-bébés ne procurent pas une protection des oreilles, des yeux, ou contre les projectiles comme les pierres qui s’échappent des tondeuses à gazon, ou contre la fumée et la poussière qui peut provenir de la tondeuse ou lors de certaines tâches ménagères, il ne protège pas non plus des chutes.

5. Protégez votre bébé contre les éléments. Les petits membres et les petites têtes peuvent avoir besoin de protection solaire. N’habillez pas votre bébé trop chaudement l’été, et n’utilisez pas un porte-bébé dans des circonstances telles que le bébé pourrait souffrir de coups de chaleur. Ne laissez pas votre bébé avoir trop froid l’hiver. (il y a d’excellents manteaux et ponchos de portage, étudiés spécialement pour être utilisés avec des porte-bébés, vous pouvez aussi improviser ou vous les fabriquer).

6.Soyez attentifs à ce que votre bébé peut attraper. En particulier, faites attention au fait qu’un bébé dans votre dos peut attraper des choses que vous ne pouvez pas voir.

7. Ne mettez rien « en vrac » dans le porte-bébé qui puisse le bloquer, le pousser ou couvrir son visage.

8. Autres choses à prendre en compte : porter un bébé dans les bras ou un porte-bébé est une tâche pour un adulte responsable qui peut évaluer les risques de façon mature. Ci-dessous quelques éléments à prendre en compte pour certaines activités particulières :

Cuisine : porter un bébé pendant que l’on cuisine peut l’exposer à des risques de brûlures. Un bébé dans les bras ou un porte-bébé est à hauteur de la cuisinière, et il peut ainsi être brûlé. Attraper quelque chose dans un four chaud pendant que l’on porte le bébé peut aussi l’exposer à des risques de brûlure.

Navigation : s’il peut sembler plus sûr d’utiliser un porte-bébé que ses bras pour naviguer sur un petit bateau, le plus sûr reste d’équiper le bébé d’un gilet de sauvetage. Or les gilets de sauvetage ne sont généralement pas compatibles avec les porte-bébés. En outre, si vous tombez à l’eau, avoir votre bébé attaché à votre corps peut être cause de grave danger.

Quelques consignes pour apprendre à porter avec un nouveau porte-bébé

La plupart des gens apprennent facilement le portage devant ou sur le côté, mais en apprenant à porter de la sorte vous devriez toujours tenir votre enfant dans vos bras tant jusqu’à ce que vous soyez sûrs que votre bébé est correctement tenu par le porte-bébé. Le portage dorsal est plus difficile, mais le réussir est une véritable récompense, pour des bébés plus lourds et plus grands, c’est aussi le gage d’un meilleur confort pour le porteur. Ces consignes s’appliquent à tous les porte-bébés mais sont particulièrement importants pour apprendre le portage dorsal :

1. Entrainez-vous d’abord avec une poupée ou une peluche. Comprendre le déroulé des actions avec votre cerveau est la première étape, votre corps doit les comprendre aussi. Faire quelques essais « à vide » vous aidera à mémoriser les gestes pour un nouage particulier.

2. Il est préférable d’utiliser un porte-bébé pour la première fois avec votre bébé quand vous êtes tous les deux calmes et bien disposés.

3. Faites vous accompagner d’un observateur… mais seulement si c’est un adulte qui accepte la responsabilité d’empêcher votre bébé de tomber. Il doit être capable de rattraper le bébé à tout moment s’il devait tomber.

4. Utilisez un miroir.

5. Commencez doucement. La plupart des noeuds peuvent être réalisés assis. Et lorsque vous aurez mémorisé les gestes et aurez confiance en vous, vous pourrez vous lever, puis placer votre bébé depuis un lit ou un fauteuil.

Copyright Babywearing International 2008 – Traduction https://aimerporter.wordpress.com 2010

Et l’on constate que ces consignes ne parlent ni des pieds coincés dans l’écharpe, ni de la position berceau ou face au monde… Il reste bien difficile de disposer d’une source d’informations unique !

———————

Edit du 4 octobre : des informations complémentaires dans un billet suivant ici puis le 12 octobre ici.

Publicités
 
7 Commentaires

Publié par le septembre 27, 2010 dans Actualités

 

Étiquettes : , , , ,

7 réponses à “Portage et sécurité

  1. Ficelle

    septembre 28, 2010 at 09:06

    Billet très intéressant… (merci pour la traduc’ ;-)) Il n’est pas inutile de rappeler que les modes d’emploi sont parfois insuffisants ou obsolètes. Je fais partie de celles qui ont porté en berceau dans une écharpe en jersey et/ou laisser son bébé « re-respirer » de l’air dans son écharpe stretch le tissu sur la tête du bébé 😦 Bon ensuite, il faut un peu de bon sens hein… Les Américains ont tendance à faire des procès pour n’importe quoi, il faut donc TOUT anticiper, rappelle toi la polémique « MacLaren »!

     
    • laurenceld

      septembre 28, 2010 at 11:26

      C’est sûr… Et puis il y a les modes d’emploi que l’on comprend différemment une fois que l’on a acquis quelques connaissances par ailleurs (à première vue je n’avais rien compris au manuel Storchenwiege alors que quand je le regarde maintenant je le trouve super !).
      Mais je trouve qu’il manque quand même une source d’info que je ne pourrais pas qualifier « d’officielle », mais presque… Parce que quand on cherche on trouve beaucoup de choses, y compris des portages vraiment limite voire dangereux. Mais ça poserait la question de qui fait, et qui valide (et en prend la responsabilité donc).
      C’est toujours délicat quand il s’agit de puériculture et la notion de bon sens peut être très variable d’une personne à l’autre (je me suis presque faite engueulée par une dame ce matin qui trouvait cela anormal que je sorte ma fille sans bonnet ;-)). Et quand je pense à comment j’ai pu porter (oui moi aussi j’ai fait « re-respirer de l’air à mes enfants) – je ne parle même pas de la mauvaise position des jambes, du dos… 😉
      L’AFPB a fait un petit doc très bien, mais je ne crois pas qu’il soit diffusé sur leur site (pas trouvé en tout cas).

      Enfin pour moi qui suis du genre flippée, cela m’interroge quand même sur ma responsabilité dans la transmission de l’info aux parents (même si on es d’accord, c’est pas non plus la peine de virer à la paranoia… car là on risque de flipper tout le monde !). AU final une écharpe c’est comme tout, c’est dangereux quand c’est mal utilisé (c’est pareil avec les siège auto, les transats, …)

       
      • Ficelle

        septembre 28, 2010 at 12:52

        Tout à fait! Idem pour les casques de vélo pour enfant. On s’imagine que c’est mieux d’avoir un casque même trop grand alors que pas du tout, au contraire, en cas de chute, il peut tomber sur le visage et faire de graves dégâts (une bonne excuse pour ne pas en mettre du tout ;-))

         
  2. Nadine Drouhain

    octobre 12, 2010 at 12:52

    J’ai eu connaissance de cette traduction par l’AFPB (je suis conseillère AFPB) et je dois dire que je l’ai fortement appréciée… Du coup, je l’ai relayé sur mon propre blog http://cotonbleu.blogspot.com/
    Si toutefois cela pose un problème, je peux retirer le lien immédiatement.
    Merci en tout cas pour votre travail, votre blog est très complet… et je trouve super l’idée du moteur de recherche propre au portage…
    Bonne continuation.

     
    • laurenceld

      octobre 12, 2010 at 13:37

      Merci pour tous ces compliments 😉 Aucun souci pour le lien, et bonne continuation également !

       
  3. Nadine Drouhain

    octobre 12, 2010 at 21:52

    Merci.
    Du coup j’ai mis le doc de l’AFPB que vous ne trouviez pas sur leur site.

     
    • laurenceld

      octobre 12, 2010 at 22:34

      Merci c’est super ! J’ai mis le lien dans ma page « sécurité », je trouve que c’est un des meilleurs qui existe sur le sujet, pas trop long mais le principal y est.

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :