RSS

Notes de lecture : Bébés du monde, Béatrice Fontanel et Claire d’Harcourt

24 Juil

Bébés du monde

Béatrice Fontanel, Claire d’Harcourt

Editions France Loisirs, 1999, 216 p.


Les auteurs ont interrogé de nombreux ethnologues du CNRS, et rassemblé des photos du monde entier mettant en scène les pratiques de puériculture de peuples variés.

Dans ce tour du monde, on découvre page après page comment les hommes et les femmes aiment, protègent et soignent leurs bébés, de façons si différentes mais avec des objectifs finalement partagés.

« Les puéricultures « exotiques » sont certes différentes des nôtres. Pas tellement, si l’on considère qu’elles s’appliquent à résoudre les mêmes questions que celles qui nous préoccupent. Assez, si nous examinons les mécanismes des diverses solutions trouvées à nos problèmes communs. Infinies, si nous suivons les processus et le détail de leurs réalisations particulières. A nous de choisir le niveau auquel nous décidons de nous situer, mais sachons respecter la cohérence, l’inventivité et la sensibilité esthétique de ceux qui ont mis au point d’autres arts de soigner et de faire grandir ». Introduction de Suzanne Lallemand, p. 22

Cinq thèmes ont été retenus pour ce voyage :

– le lavage et les soins « esthétiques » du bébé… où l’on apprend par exemple que la peinture sur bébé est un art qui se pratique dans certaines cultures

– les vêtements et les bijoux qui « ornent » les petits

– le portage des bébés : « si les mères sont d’universelles porteuses, les emballages et arrimages des bébés varient ainsi à l’infini » p. 101.
On y apprend que les porte-bébés ont souvent une forte valeur symbolique, et font l’objet d’une confection très attentive qui les transforme en véritables oeuvres d’art. Leurs formes sont bien diverses, comme les modes de portage : des bandes passant sur le haut du crâne soutiennent le poids de l’enfant, des filets – à bébés mais aussi à provisions – portés devant ou derrière la maman, des paniers- remplis de couvertures, des bébés emmaillotés suspendus à leur parent – ou à autre chose, des capuchons d’anorak porte-bébés, ou encore les cuissardes de la maman ! Souvent le portage se poursuit jusqu’au sevrage. On ne voit dans ces pages qu’une seule poussette…

« (…) les bébés sont inlassablement portés, transportés partout, en toute circonstance. Ils restent les éternels appendices des mères (…) » p. 101

– le berceau et le sommeil, où l’on apprend que tout est fait pour empêcher l’enfant de pleurer et que les bercements sont universels :  » Apaisé par la mélodie d’une berceuse, les petites tapes frappées en rythme sur son dos, les balancements de son berceau ou des bras dans lesquels il se blottit, rares sont les régions du monde où le bébé est livré seul au sommeil » p. 147

– le bébé dans sa famille, où le découvre le sort fait au placenta, aux jumeaux, les façons d’embrasser bébé, de donner la becquée, de nommer son enfant et de le présenter à son clan, les croyances qui lient presque partout le bébé aux esprits.

Mon avis :

Ce sont les photos qui attirent d’abord le regard. Et puis on commence la lecture, et là ces photos prennent sens, prennent vie, et il n’est plus possible de se détacher de l’ouvrage. Ce tour du monde laisse une impression étrange : on se sent différents, forcément. Mais on croise les regards de ces bébés, et puis les regards des parents qui regardent leurs enfants… Comment ne pas se reconnaître dans ce regard-là ? Il invite à la compréhension, à la tolérance et au respect autour de ces pratiques.

Nos convictions sur ce que l’on pense être la « norme » sont balayées, et l’on redécouvre que le portage, l’allaitement et le cododo sont beaucoup plus répandus que ne le laisse entendre le discours occidental…

En bref, un vrai BEAU livre. Au niveau visuel, littéraire, ethnologique, et humain.

Voir mes autres notes de lectures.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le juillet 24, 2010 dans Porter... et lire

 

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :